Un partenariat industriel étroit avec l’entreprise pour une intégration rapide et réussie

Conduire les jeunes diplômés vers l’emploi suppose de les accompagner tout au long de leur scolarité, en particulier via des partenariats dynamiques et pérennes avec le monde économique (privé et public). Enseignements dispensés par des professionnels, étude de cas, aide à la conception des évolutions pédagogiques, simulations d’entretiens de recrutement, la liste d’opportunités offertes aux acteurs du tissu socio-économique pour nouer des liens étroits avec l’ENSIL est longue.
Les relations avec les entreprises sont profondément ancrées dans la culture et la pédagogie de l’ENSIL. En effet, dans un contexte de compétition et dans un monde en perpétuelle évolution, une confrontation permanente des élèves ingénieurs aux réalités professionnelles est primordiale.
Cette relation étroite avec le monde économique, résultat d’une réelle politique de l’ENSIL au bénéfice de l’insertion professionnelle de ses élèves, constitue de toute évidence un point fort de l’école, comme en attestent les derniers rapports d’audit de la Commission des Titres d’Ingénieurs.

Les échanges entre l’école et le tissu socio-économique se concrétisent selon plusieurs dispositifs :

10 à 12 mois de stage sont effectués par nos élèves au cours des 3 années.

Initiés par une entreprise, un organisme ou un laboratoire de recherche, ces projets traitent d’un problème industriel concret. Réalisés pendant la période de formation en école, ils contribuent à une meilleure intégration des problématiques professionnelles et opérationnelles en fournissant des restitutions de cas pratiques.

12 représentants de l’entreprise, 6 représentants de services officiels et d’organismes faisant autorité dans la profession, et l’association des anciens élèves sont membres du conseil de l’école. De la même manière, 20 représentants de ces différentes corporations sont membres du Conseil de perfectionnement de l’école, organe statutaire de direction stratégique de l’ENSIL amenant une réflexion sur l’évolution du profil de la formation dispensée afin de maintenir l’adéquation entre les programmes pédagogiques et les besoins du tissu socio-économique.

Issus de l’entreprise, ils assurent à minima 20% des enseignements inclus dans notre maquette pédagogique. Ils délivrent des enseignements évolutifs permettant à l’école de développer une pédagogie axée sur la connaissance et la gestion de l’entreprise. Lorsqu’elles sont réalisées dans le cadre de modules prévoyant un éclairage sectoriel ou une spécialisation, ces interventions permettent également à l’étudiant d’intégrer au mieux la spécificité des métiers selon le secteur d’activités de l’entreprise.

Lieu privilégié pour rencontrer des ingénieurs en activité et comprendre les réalités de terrain.

Initiées et organisées par l’école et/ou nos partenaires du monde socio-économique, plus de 50 manifestations, dont un grand nombre à portée nationale ou internationale, se tiennent dans nos locaux.

Des simulations d’entretien de recrutement à destination de TOUS les élèves sont réalisées par les DRH de nos entreprises partenaires. Organisé en partenariat avec l’ENSCI, « Forum Avenir » est devenu le rendez-vous annuel incontournable entre industriels, élèves-ingénieurs et diplômés. Ce forum, placé sous le signe de la rencontre et de l’échange, inclut une bourse d’emplois et de stages en provenance des 50 entreprises participantes.

L’école et l’Association des Anciens Elèves de l’ENSIL (AAEE) sont en lien permanent avec les diplômés actuellement présents dans 40 pays et en poste dans plus de 600 entreprises. Grâce à cette collaboration étroite ENSIL/AAEE, l’OMIPE, service dédié de l’école à l’insertion professionnelle, diffuse hebdomadairement plus de 100 offres d’emploi, en particulier auprès des diplômés issus des dernières promotions.

Les activités de recherche de l’école s’appuient sur de nombreuses collaborations avec le milieu industriel. Partenaires de plusieurs pôles de compétitivité (Elopsys, Pôle Européen de la Céramique, Viaméca) et d’un Labex (Sigma-Lim), nos laboratoires de recherche conduisent une politique dynamique de transfert de technologies et de valorisation de la recherche au bénéfice du développement économique régional et national. Plusieurs Centres de Ressources Technologiques régionaux (dont le CITRA et Odessol qui sont implantés dans les locaux de l’école) viennent en appui de ces activités.

En partenariat avec l’Université de Limoges et les structures régionales d’aide à la création et à la reprise d’entreprises, l’ENSIL dispose d’une structure d’accompagnement des projets de création d’entreprise sur site.

Managée par les élèves ingénieurs et implantée au sein même de l’école, la Junior Entreprise, association à vocation économique et pédagogique et à but non lucratif, permet aux étudiants de mettre en pratique l’enseignement théorique dont ils bénéficient en réalisant des études correspondant aux domaines de compétences de l’école, pour des clients très variés.

Elle permet de valoriser et de transférer des activités d’enseignement et de recherche de l’ENSIL pour assurer une remise à niveau tant théorique que pratique des collaborateurs d’entreprises, dans leur désir de reconversion ou d’adaptation aux nouvelles données technologiques.

L’ENSIL est habilitée à percevoir la TA au titre du barème dans les catégories C, de plein droit, et B par cumul. Grâce à un partenariat privilégié, plus de 200 entreprises soutiennent annuellement nos formations par un versement de TA.